[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine- Unité africaine-panafricanisme.

[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine- Unité africaine-panafricanisme.

IMG_20200812_163117-1280x1462.png

[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine

#Août 2009-Août 2020 : 11ème anniversaire des Voyages d’intégration africaine (V.I.A)
#Le rêve panafricain de SAMPO Boris Ulrich!

Longue est la liste de tous ceux et de toutes celles qui, hier encore, parvenaient, à faire rêver les hommes, à élever leur esprit, à mobiliser leur énergie.  Quand Nkrumah a émis la lumineuse idée du « Africa must unite », il y avait chez lui une inspiration, une vision et une volonté politique qui ont fait marcher la jeunesse africaine de son temps. Aujourd’hui encore de nombreux jeunes rêves d’une autre Afrique. Dans le cadre de la célébration du 11ème anniversaire des Voyages d’Intégration Africaine (V.I.A), laissons-nous entrainer par le rêve de SAMPO Boris Ulrich. Il répond aux questions du P. Jean-Paul Sagadou.

Jean-Paul Sagadou : Peux-tu te présenter aux lecteurs de notre site ?

SAMPO Boris Ulrich : Je suis SAMPO Boris Ulrich Péguedwendé. Ayant eu un MBA en audit contrôle de gestion à l’ISM Dakar, je poursuis mes études afin d’obtenir le diplôme d’expertise comptable.

J-P. S : Quelles sont les activités que tu mènes actuellement dans la vie ?

S.B. U. : Actuellement toute ma concentration est focalisée sur la préparation de l’expertise comptable. La priorité est donc donnée à mes études.

J-P. S : Quels sont tes liens avec le Réseau de jeunes pour l’intégration africaine (RJIA)/ et que représentent les V.I.A pour toi ?

S. B. U. : Auparavant je participais aux activités du RJIA, dont certaines activités du bureau à Ouagadougou. J’ai participé aux VIA à Dakar en 2015. Ce séjour d’intégration au Sénégal m’a donné l’occasion de participer à des panels où j’ai beaucoup appris des défis que l’Afrique doit relever pour son développement. J’ai en particulier apprécier l’idée véhiculée par les V.I.A, selon laquelle les religions et les ethnies doivent être des atouts et non des freins au devenir du continent. Lors de ce voyage, en 2015, j’ai appris à connaître les cultures du Sénégal et cela m’a ouvert l’esprit.

J-P. S : Comment vois-tu l’évolution des V.I.A ?

S.B. U. : Je pense que les V.I.A doivent être davantage sur le continent. Peut-être faudra multiplier les initiatives en matière de communication : des émissions publicitaires à la radio, à la télévision dans différents pays africains, mais aussi dans les établissements scolaires et universitaires. Il faudra aussi donner la possibilité à plis de jeunes du continent de participer à cette activité citoyenne importante.

J-P. S :  Quels sont tes rêves pour l’Afrique ?

S. B. U. : Je rêve notre génération se mette au devant et prenne le devant des choses. Il faut que :

-l’Afrique devienne une grande puissance;

– Tout Africain  doit pouvoir voyager à travers tous les pays avec juste une carte d’identité à un prix abordable;

– La monnaie utilisée doit unique; et il faut que l’Afrique ait un président.

 

communication service


Conditions de participation

– Etre âgé (e) de 17 à 35 ans.
– Vouloir vivre une expérience humaine, interculturelle, inter-religieuse et panafricaine.


Modalités d’inscription

– Curriculum vitae
– Lettre de motivation à envoyer via notre adresse mail



Inscription à l’infolettre

Saisir votre adresse mail

—–


Suivre RJIA sur les réseaux sociaux



YULCOM Technologies © 2019