[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine – panafricanisme.

[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine – panafricanisme.

20200825_162839_0000-1280x1280.png

[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine – panafricanisme.

#Août 2009-Août 2020 : 11ème anniversaire des Voyages d’intégration africaine (V.I.A)

#Le rêve panafricain de Bambyam François de Salles Joël ZOUNGRANA!

Longue est la liste de tous ceux et de toutes celles qui, hier encore, parvenaient, à faire rêver les hommes, à élever leur esprit, à mobiliser leur énergie.  Quand Nkrumah a émis la lumineuse idée du « Africa must unite », il y avait chez lui une inspiration, une vision et une volonté politique qui ont fait marcher la jeunesse africaine de son temps. Aujourd’hui encore de nombreux jeunes rêves d’une autre Afrique. Dans le cadre de la célébration du 11ème anniversaire des Voyages d’Intégration Africaine (V.I.A), laissons-nous entrainer par le rêve de Bambyam François de Salles Joël ZOUNGRANA. Il répond aux questions du P. Jean-Paul Sagadou.

Jean-Paul Sagadou : Peux-tu te présenter aux lecteurs de notre site ?

Joël Z. : Je me nomme Bambyam François de Salles Joël ZOUNGRANA, ingénieur génie civil de mon état. Je suis marié et père d’un garçon.

J-P. S : Quelles sont les activités que tu mènes actuellement dans la vie ?

Joël Z. : Actuellement j’occupe un poste de Gérant dans un bureau d’études en génie civil de la place. C’est la grosse activité du moment. Sinon je pratique régulièrement du sport et je m’engage autant que faire se peut dans les activités du RJIA. Il y a également les activités de ma Communauté Chrétienne de Base (CCB). Enfin, je donne des cours de génie civil dans certaines écoles supérieures et universités du pays.

J-P. S : Quels sont tes liens avec le Réseau de jeunes pour l’intégration africaine (RJIA)/ et que représentent les V.I.A pour toi ?

Joël Z. : J’ai été responsable de la section RJIA du Burkina. La participation aux V.I.A en 2015 au Sénégal et en 2017 au Ghana ont été des moments très forts pour moi. Les V.I.A sont une opportunité donnée aux jeunes d’aller à la découverte de l’autre, de son pays, de sa culture, de l’histoire du peuple africain, de la pensée africaine et coloniale, des opportunités diverses. Tout ceci mène à de multiples valeurs ajoutées à qui veut bien en profiter. Je peux citer entre autres la flamme panafricaniste (comme c’est mon cas), la culture générale, les opportunités d’affaire et de partenariats, etc. Personnellement les V.I.A, surtout celui de 2015, ont développé en moi (j’imagine que c’était déjà là, mais lattent) l’amour de l’Afrique et le désir de lui rendre tout, sinon le maximum de ce qui lui a été pris par l’Occident. J’ai aussi beaucoup été instruit à travers les V.I.A, notamment par certaines thématiques comme la décolonisation des savoirs, et les différentes facettes de la notion de développement, etc.

J-P. S : Comment vois-tu l’évolution des V.I.A ?

Joël Z. : Je crois que les VIA ont pour objectifs d’être un cadre de rencontre entre les jeunes autant qu’ils permettent de connaître les autres, d’échanger des idées et des opportunités. A mon sens, cela est parfait. Par contre, l’on pourrait réorienter les activités du réseau et les adapter aux réalités actuelles afin de sentir que son action nous rapproche de plus en plus d’une Afrique meilleure. Étant entendu que les VIA sont une de ces activités.

J-P. S :  Quels sont tes rêves pour l’Afrique ?

Joël Z. : Je rêve d’une Afrique qui ne compte pas sur les autres ni pour se soigner, ni pour se nourrir, ni pour s’éduquer, ni pour penser son avenir. Une Afrique qui ne connait pas de guerres fratricides et qui ne craint pas les agressions extérieures parce que suffisamment forte pour se défendre. Je rêve de cette Afrique où l’on est conscient que partager ensemble un verre d’eau est bien meilleur que boire son vin tout seul. Je rêve d’une Afrique où l’on sait que la vie est le bien le plus précieux sur cette terre. #Ubuntu !

communication service


Conditions de participation

– Etre âgé (e) de 17 à 35 ans.
– Vouloir vivre une expérience humaine, interculturelle, inter-religieuse et panafricaine.


Modalités d’inscription

– Curriculum vitae
– Lettre de motivation à envoyer via notre adresse mail



Inscription à l’infolettre

Saisir votre adresse mail

—–


Suivre RJIA sur les réseaux sociaux



YULCOM Technologies © 2019