[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine- panafricanisme.

[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine- panafricanisme.

20200809_101121_0000-1280x1280.png

[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine- panafricanisme.

#Août 2009-Août 2020 : 11ème anniversaire des Voyages d’intégration africaine (V.I.A)

#Le rêve panafricain de Nina DJETABA.

Longue est la liste de tous ceux et de toutes celles qui, hier encore, parvenaient, à faire rêver les hommes, à élever leur esprit, à mobiliser leur énergie.  Quand Nkrumah a émis la lumineuse idée du « Africa must unite », il y avait chez lui une inspiration, une vision et une volonté politique qui ont fait marcher la jeunesse africaine de son temps. Aujourd’hui encore de nombreux jeunes rêves d’une autre Afrique. Dans le cadre de la célébration du 11ème anniversaire des Voyages d’Intégration Africaine (V.I.A), laissons-nous entrainer par le rêve de Nina DJETABA. Elle répond aux questions du P. Jean-Paul Sagadou.

Jean-Paul Sagadou : Peux-tu te présenter aux lecteurs de notre site ?

Nina Djetaba : Je me nome Nina DJETABA, je suis togolaise et je suis membre des V.I. A/RJIA depuis 2009.

J-P. S : Quelles sont les autres activités que tu mènes actuellement dans la vie ?

Nina Djetaba : Je suis dans le domaine des Ressources Humains dans une société au Togo.

J-P. S : Quels sont tes liens avec le Réseau de jeunes pour l’intégration africaine (RJIA)/ et que représentent les V.I.A pour toi ?

Nina Djetaba : Participante des V.I.A dès les premières heures en 2009, je suis restée active et je suis actuellement dans le bureau de la section RJIA du Togo, comme trésorière. Les VIA représentent pour moi une véritable initiative qui m’a permis de découvrir une petite partie de l’Afrique, de découvrir que la libre circulation des personnes et des biens qu’on ne cesse de nous clamer haut et fort sur les chaines de télévision et radios n’est pas du tout respectée. Ce qui est sûr, c’est que la traversée des frontières qui permettent de passer d’un pays à un autre, donne de découvrir la beauté de l’Afrique à travers la diversité de ses peuples et de ses cultures.  J’ai admiré le paysage africain à travers ces Voyages et j’ai pu me rendre compte des ressemblances, y compris dans les langues, des peuples qui habitent l’Afrique de l’Ouest.

Je me réjouis, grâce aux V.I.A d’avoir eu l’opportunité de réfléchir avec d’autres jeunes sur des thématiques aussi importantes que l’esclavage, la colonisation, la politique, le panafricanisme et de partager, avec d’autres jeunes, mon rêve d’unité de l’Afrique.

J-P. S : Comment vois-tu l’évolution des V.I.A ?

Nina Djetaba : Depuis 2009 jusqu’à ce jour j’ai particulièrement constaté que nous avons évolué dans l’organisation et dans la pédagogie. Comme une belle courbe qui monte en flèche, chaque édition a eu sa particularité et ses richesses avec la découverte de nouvelles personnes et de partenariats avec d’autres associations comme HIDAYA, qui rassemble des jeunes de la diaspora et avec lesquels nous avons merveilleusement co-organisés l’édition du Ghana. Merci aux pères assomptionnistes, et en particulièrement pur cette ténacité et cette fidélité dans l’engagement au service de la jeunesse. Je souhaite que nous allions encore plus loin et plus profond !

J-P. S : Quels sont tes rêves pour l’Afrique ?

Nina Djetaba : Je rêve de voir un jour ma patrie, mon Afrique, unie avec l’annulation des frontières tracées par le colon, avec une libre circulation des personnes et des biens. Je rêve d’une Afrique qui accorde de l’importance au développement endogène et qui prend le temps de consommer ce qu’elle produit.  Nous n’avons pas seulement à tendre les mains pour recevoir de l’Occident, nous avons beaucoup à donner au reste du monde, à commencer par notre philosophie de l’Ubuntu. Merci à vous, père Jean-Paul Sagadou, pour TOUT !

 

communication service


Conditions de participation

– Etre âgé (e) de 17 à 35 ans.
– Vouloir vivre une expérience humaine, interculturelle, inter-religieuse et panafricaine.


Modalités d’inscription

– Curriculum vitae
– Lettre de motivation à envoyer via notre adresse mail



Inscription à l’infolettre

Saisir votre adresse mail

—–


Suivre RJIA sur les réseaux sociaux



YULCOM Technologies © 2019