[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine – panafricanisme.

[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine – panafricanisme.

20200829_154005_0000-1280x1280.png

[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine – panafricanisme.

#Août 2009-Août 2020 : 11ème anniversaire des Voyages d’intégration africaine (V.I.A)

#Le rêve panafricain de ALADÉ Idayath Olu Kêmi.

Longue est la liste de tous ceux et de toutes celles qui, hier encore, parvenaient, à faire rêver les hommes, à élever leur esprit, à mobiliser leur énergie.  Quand Nkrumah a émis la lumineuse idée du « Africa must unite », il y avait chez lui une inspiration, une vision et une volonté politique qui ont fait marcher la jeunesse africaine de son temps. Aujourd’hui encore de nombreux jeunes rêves d’une autre Afrique. Dans le cadre de la célébration du 11ème anniversaire des Voyages d’Intégration Africaine (V.I.A), laissons-nous entrainer par le rêve de ALADÉ Idayath Olu Kêmi. Elle répond aux questions du P. Jean-Paul Sagadou.

 

Jean-Paul Sagadou : Peux-tu te présenter aux lecteurs de notre site ?

ALADÉ Idayath Olu Kêmi : Je me nomme ALADÉ Idayath Olu Kêmi. De nationalité burkinabè, avec des origines multiples. J’ai une licence en gestion administrative et un Master en gestion de projets.

J-P. S : Quelles sont les autres activités que tu mènes actuellement dans la vie ?

ALADÉ Idayath Olu Kêmi : Je dirai que ma vie est constituée d’un cocktail de travail, d’activités professionnelles et associatives. C’est cet ensemble qui mobilise mes énergies.

J-P. S : Quels sont tes liens avec le Réseau de jeunes pour l’intégration africaine (RJIA)/ et que représentent les V.I.A pour toi ?

ALADÉ Idayath Olu Kêmi : Au Burkina Faso, je suis membre du RJIA depuis 5 ans. J’assume actuellement, et ce depuis 2018, la responsabilité de la coordination nationale du RJIA. Mon tout premier V.I.A a eu lieu en 2017 à Accra. Le V.I.A est un canal pour renaître de ses cendres, se reconnecter avec l’histoire de l’Afrique et découvrir le continent à travers la diversité de ses cultures. Les V.I.A favorisent l’intégration africaine et le vivre-ensemble dans le respect de la dignité et des croyances de tous. Ce qu’on y apprend, en participant, est énorme. Les VIA ont ouvert mon esprit aux enjeux du dialogue interreligieux et interculturel.

J-P. S : Comment vois-tu l’évolution des V.I.A ?

ALADÉ Idayath Olu Kêmi :  comme on le dit souvent, il faut rêver grands pour se donner les moyens de les atteindre. Pour ma part, je souhaite que les V.I.A, deviennent une E. I.A (École d’intégration Africaine), un cadre propice pour former des leaders en matière d’intégration Africaine.

J-P. S : Quels sont tes rêves pour l’Afrique ?

ALADÉ Idayath Olu Kêmi :  Mon rêve : Que l’Afrique soit A. F. R. I. Q. U. E. : Avancée – Forte- Responsable- Indispensable-Qui soit –Unique – et Exceptionnelle.

 

communication service


Conditions de participation

– Etre âgé (e) de 17 à 35 ans.
– Vouloir vivre une expérience humaine, interculturelle, inter-religieuse et panafricaine.


Modalités d’inscription

– Curriculum vitae
– Lettre de motivation à envoyer via notre adresse mail



Inscription à l’infolettre

Saisir votre adresse mail

—–


Suivre RJIA sur les réseaux sociaux



YULCOM Technologies © 2019