[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine – panafricanisme.

[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine – panafricanisme.

20200901_165033_0000-1280x1073.png

[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine – panafricanisme.

#Août 2009-Août 2020 : 11ème anniversaire des Voyages d’intégration africaine (V.I.A)

#Le rêve panafricain de Pierrot Yendoubé MINDIGUILABE.

Longue est la liste de tous ceux et de toutes celles qui, hier encore, parvenaient, à faire rêver les hommes, à élever leur esprit, à mobiliser leur énergie.  Quand Nkrumah a émis la lumineuse idée du « Africa must unite », il y avait chez lui une inspiration, une vision et une volonté politique qui ont fait marcher la jeunesse africaine de son temps. Aujourd’hui encore de nombreux jeunes rêves d’une autre Afrique. Dans le cadre de la célébration du 11ème anniversaire des Voyages d’Intégration Africaine (V.I.A), laissons-nous entrainer par le rêve de Pierrot Yendoubé MINDIGUILABE. Il répond aux questions du P. Jean-Paul Sagadou.

Jean-Paul Sagadou : Peux-tu te présenter aux lecteurs de notre site ?

Pierrot Yendoubé MINDIGUILABE : Je suis l’Abbé Pierrot Yendoubé MINDIGUILABE, prêtre du diocèse de Dapaong, au Togo, ordonné en 2012. Vicaire à la paroisse cathédrale, Saint Charles Lwanga de Dapaong, Directeur de Radio Maria, station de Dapaong et du Journal diocésain « Laafia », aumônier du Mouvement : Jeunesse Etudiante Catholique (JEC).

J-P. S. : Quelles sont les activités que tu mènes actuellement dans la vie ? Quels engagements associatifs ?

Pierrot Yendoubé MINDIGUILABE :  La vie du prêtre est une vie toute donnée au service des autres pour la gloire de Dieu. Elle se traduit dans mon quotidien par la prière, le service de mes frères et sœurs les humains, par l’annonce de la Parole de Dieu, l’accueil et l’accompagnement des fidèles et surtout les jeunes, par l’animation des émissions pour nourrir la foi des chrétiens et sensibiliser la population pour son bien-être. Reportage des évènements diocésains pour informer, sensibiliser et éduquer les lecteurs du Journal diocésain « Laafia ». Voilà, en quelque sorte ce qui mobilise mes énergies. Je me donne aussi à la lecture personnelle pour m’informer et me former davantage.

J-P. S : Quels sont tes liens avec le Réseau de jeunes pour l’intégration africaine (RJIA)/ et que représentent les V.I.A pour toi ?

Pierrot Yendoubé MINDIGUILABE :  Le Réseau des Jeunes pour l’Intégration Africaine (RJIA) est présent au Togo. Il est bien structuré ailleurs comme à Sokodé et à Lomé. Cependant à Dapaong où j’exerce mon ministère, ce réseau de jeunes panafricains peine à s’installer. Nous cherchons par quel moyen intéresser les jeunes à ce Réseau afin de les amener à appréhender les enjeux et les défis qui se présentent aux peuples africains, aujourd’hui. J’ai eu la grâce de participer à deux Voyage d’Intégration Africaine (VIA) : la première en 2015 à Dakar au Sénégal et la deuxième en 2017 à Accra au Ghana. Et je garde un bon souvenir de ces rencontres.

J-P. S : Comment vois-tu l’évolution des V.I.A ?

Pierrot Yendoubé MINDIGUILABE :  Les VIA sont une autre école de la vie : les voyages et découvertes, les conférences, les prestations culturelles forment l’esprit des participants. Ils font tomber les barrières et disposent les esprits à l’accueil, à l’acceptation de l’autre bien que différent. Les VIA et ses activités mettent les participants en confiance et les amènent à exploiter leur potentiel et à mettre leur talent au service de l’autre. Le peu de rencontres que j’ai eu avec les VIA a formé ma personne. Cela m’a ouvert l’esprit sur d’autres horizons. Durant les rencontres, le fait de vivre ensemble avec d’autres qui ne partagent pas la même foi que moi a fait tomber les suspicions que je nourrissais à leur égard. Pour moi, les VIA sont un joyau à préserver afin d’aider de nombreux jeunes dans leur quête d’un monde sans barrières et d’une Afrique plus prospère. Le Réseau des Jeunes pour l’Intégration Africaine (RJIA), avec ses objectifs, peut atteindre ce pari des jeunes. Les VIA sont aussi une autre école qui donne une formation que l’on ne trouve pas dans les Lycées et Universités, ni dans les familles.

J-P. S :  Quels sont tes rêves pour l’Afrique ?

Pierrot Yendoubé MINDIGUILABE :  Je rêve d’une Afrique libre dans la prise de ses décisions, une Afrique dans laquelle ses filles et fils seront libres dans leur mouvement dans tous les coins de notre cher continent. Je rêve d’une Afrique où les Africains sont fiers de vivre ensemble et où personne n’ose dresser un africain contre un autre pour un quelconque intérêt.

communication service


Conditions de participation

– Etre âgé (e) de 17 à 35 ans.
– Vouloir vivre une expérience humaine, interculturelle, inter-religieuse et panafricaine.


Modalités d’inscription

– Curriculum vitae
– Lettre de motivation à envoyer via notre adresse mail



Inscription à l’infolettre

Saisir votre adresse mail

—–


Suivre RJIA sur les réseaux sociaux



YULCOM Technologies © 2019