[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine

[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine

20200905_113944_0000-1280x1280.png

[Faire rêver la jeunesse africaine] – Jeunesse africaine – intégration africaine

#Août 2009-Août 2020 : 11ème anniversaire des Voyages d’intégration africaine (V.I.A)

#Le rêve panafricain de KAM sié Dimitri

Longue est la liste de tous ceux et de toutes celles qui, hier encore, parvenaient, à faire rêver les hommes, à élever leur esprit, à mobiliser leur énergie.  Quand Nkrumah a émis la lumineuse idée du « Africa must unite », il y avait chez lui une inspiration, une vision et une volonté politique qui ont fait marcher la jeunesse africaine de son temps. Aujourd’hui encore de nombreux jeunes rêves d’une autre Afrique. Dans le cadre de la célébration du 11ème anniversaire des Voyages d’Intégration Africaine (V.I.A), laissons-nous entrainer par le rêve de KAM sié Dimitri. Il répond aux questions du P. Jean-Paul Sagadou.

Jean-Paul Sagadou : Peux-tu te présenter aux lecteurs de notre site ?

KAM sié Dimitri : Je suis KAM sié Dimitri professeur certifié des lycées et collèges. J’ai milité dans le mouvement JEC (Jeunesse Etudiante Catholique) pendant de nombreuses années. J’ai commencé mon militantisme au RJIA en 2015 sur invitation de Pascal sagadou..

J-P. S : Quelles sont les activités que tu mènes actuellement dans la vie ?

KAM sié Dimitri : Actuellement deux choses me préoccupe : ma vie professionnelle et ma vie familiale.

J-P. S : Quels sont tes liens avec le Réseau de jeunes pour l’intégration africaine (RJIA)/ et que représentent les V.I.A pour toi ?

KAM sié Dimitri :  Je suis l’adjoint au chargé des relations extérieures du bureau RJIA section du Burkina. Sinon, j’ai participé à la 7ème édition des VIA au Ghana. Les V.I.A sont une très bonne activité qui permet d’approfondir les connaissances sur soi-même et sur son entourage sur l’Afrique, tout en étant ouvert aux enjeux de notre monde. Les V.I.A m’ont permis d’avoir une autre vision de la lutte pour la liberté de l’Afrique et j’ai regagné l’estime de moi-même.

J-P. S : Comment vois-tu l’évolution des V.I.A ?

KAM sié Dimitri : J’aimerai qu’après que les V.I.A nous conduisent à faire des plaidoyers pour un véritable changement des mentalités de la jeunesse, y compris auprès des institutions gouvernementales, sous-régionales et interafricaines.

J-P. S :  Quels sont tes rêves pour l’Afrique ?

KAM sié Dimitri :  Je rêve d’une Afrique plus solidaire, libre, auto-suffisante dans beaucoup de domaines. Je rêve d’une Afrique qui a son mot à dire dans des grandes décisions qui visent à organiser notre monde.

 

communication service


Conditions de participation

– Etre âgé (e) de 17 à 35 ans.
– Vouloir vivre une expérience humaine, interculturelle, inter-religieuse et panafricaine.


Modalités d’inscription

– Curriculum vitae
– Lettre de motivation à envoyer via notre adresse mail



Inscription à l’infolettre

Saisir votre adresse mail

—–


Suivre RJIA sur les réseaux sociaux



YULCOM Technologies © 2019